Votre accès client sera prochainement disponible

Investissement

Les locaux d’activités : un marché prometteur

24 novembre 2020

Malgré le confinement lié à la crise sanitaire, le marché de l’immobilier logistique et plus précisément les entrepôts et les locaux d’activités, est aujourd’hui en plein développement.

 

Connu sous différentes appellations, l’immobilier d’activités recense plusieurs types d’actifs tels que :

L’entrepôt logistique est un bâtiment destiné au stockage et à la gestion du flux des marchandises disposant d’une faible proportion de bureaux (environ 5%). Leur superficie varie, allant de 10 000 m² à 150 000 m² avec une hauteur supérieure à 9,30 mètres.

Les plateformes de messagerie / de « cross-docking » sont des bâtiments adaptés à un besoin spécifique où les marchandises ne font que transiter. Ce système de distribution permet une réexpédition immédiate de la marchandise à destination des magasins ou du client final.

Les bâtiments d’activités / mixtes sont des bâtiments consacrés à l’exercice d’une activité artisanale, commerciale ou d’une production industrielle réduite, souvent construit pour un besoin spécifique (clé-en-main). Le ratio de bureaux varie de 30% à 60%.

Les parcs d’activités sont composés d’un ou plusieurs bâtiments divisibles, à usage principal d’activités et industriel avec une prestation et des services communs pour les occupants. La taille moyenne d’un parc est de plus de 3 000 m² avec des lots allant de 150 à 1 000 m². Leur hauteur est supérieure à 5,5 mètres avec un ratio de bureaux inférieur à 30%.

Les business parks / parcs tertiaires est un ensemble clos composé d’un ou plusieurs bâtiments divisibles, avec une prestation et des services communs pour les occupants mais à usage principal de bureaux (ratio supérieur à 50%).

Pourquoi investir dans les parcs d’activités ?

 

En termes d’investissement immobilier, les parcs d’activités bénéficient de nombreux atouts.

Tout d’abord grâce à la polyvalence des bâtiments leur permettant de répondre à diverses usages comme : la logistique du « dernier km », le loisir, les services, les datacenters, la production, les grossistes…

Mais aussi par la flexibilité de leurs lots pouvant être jumelés ou divisés, permettant ainsi de répondre à une demande locative élargie, à partir de 150 m².

Autre atout : la simplicité des bâtiments. En effet, ce sont des biens faciles à retravailler sur le plan technique et qui échappent, dans la plupart des cas, aux contraintes réglementaires liées aux ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement).

La mutation potentielle des parcs est également un avantage. Avec la densification urbaine, il y a une possibilité de requalification d’un site d’activités en bureaux, résidentiel ou commerce, permettant une revalorisation du foncier à terme.

Les parcs d’activités bénéficient d’une forte diversification locative (multi-locataires), entraînant une résilience des cash-flows pour les investisseurs. Au niveau financier, les rendements des immeubles sont élevés par rapport aux bureaux et à la logistique. Enfin, 500 millions d’euros ont été investis en moyenne en France sur les 10 dernières années, principalement par des fonds étrangers (américains et anglo-saxons).

Un potentiel accentué par la crise sanitaire

 

La crise sanitaire de la Covid-19 et les mesures de confinement adoptées par le Gouvernement ont mis en avant le rôle essentiel de la livraison de marchandises dans la vie économique.

En effet, durant cette période de confinement, les entrepôts sont restés opérationnels et ont joué un rôle essentiel dans la distribution de biens de premières nécessités, indispensables au bon fonctionnement du pays. La demande logistique du « dernier km » s’est accélérée, rendant l’investissement dans cette classe d’actifs très attractif.

Le développement du e-commerce a induit la nécessité de disposer de petites plateformes de diffusion des produits au sein même des bassins de consommation, afin de permettre une livraison rapide des colis par camionnette. Les parcs d’activités répondent parfaitement à ce besoin en proposant des locaux de logistique urbaine avec un panel de surface élargie, construits en périphérie immédiate des villes.

Cette classe d’actifs encore méconnue démontre donc sa résilience, aussi bien dans le marché locatif, que dans le marché de l’investissement. Le parc d’activités devient aujourd’hui une réelle source d’opportunités d’investissement.

Vous souhaitez investir dans les locaux d’activités ?

 

Nous offrons la possibilité, 3 à 4 fois par an à des investisseurs soucieux de diversifier leur patrimoine et de compléter leurs revenus, de participer à des opérations de club-deal sur des fonds d’investissement multi-locataires (3 ou 4 locataires grands comptes) répondant à un cahier des charges strict.

Face   à   la   pandémie   actuelle,   nous   constatons   que   le   schéma   économique   sur   lequel   sont construites nos opérations de club deal multi-locataires est un modèle rigoureux, pertinent et fondamentalement bien armé pour traverser cette crise sanitaire.

En effet, grâce la qualité de nos locataires grands comptes, solides financièrement, 100% des loyers ont été versés. Nos investissements se positionnent exclusivement sur les locaux d’activité et les bureaux, engagés par des baux fermes longue durée, assurant des rendements à partir de 5,50%.